Brest se dote d’un téléphérique urbain

publié le 31 juillet 2015

Transflash Juillet - Août 2015 (n°399)

"Un système de transport innovant pour relier les deux rives de la Penfeld"

Le premier téléphérique urbain de grande capacité de France devrait voir le jour en 2016.

Il sera intégré au réseau de transport public existant de Brest Métropole. Ainsi, avec un titre de transport unique, l’usager pourra utiliser le bus, le tramway et le téléphérique.

La Métropole brestoise vise, avec ce projet d’envergure, à rééquilibrer le développement économique des deux rives de la Penfeld, notamment en ouvrant son centre urbain vers la rive droite.

Le téléphérique reliera, en trois minutes seulement, le futur quartier des Capucins (16 hectares mêlant habitat, culture, loisirs et activités économiques), situé sur la rive droite, et le centre - ville, situé en bas de la rue de Siam, sur la rive gauche, en réalisant un trajet en ligne droite de 420 mètres. Il permettra, en outre, de délester les deux ponts routiers existants, le pont de Recouvrance et le pont de l’Harteloire, aujourd’hui en limite de capacité.

L’appel d’offres avait été lancé en 2014 par la Semtram (maître d’ouvrage délégué au nom et pour le compte de Brest Métropole). C’est le projet présenté par le groupement de conception-réalisation porté par Bouygues Construction et BMF qui a été retenu. Il bénéficiera d’un financement du Ministère du Développement durable, dans le cadre de l’appel à projets sur les transports propres.

Accessible à tous, le téléphérique urbain de Brest fonctionnera 358 jours par an, soit plus de 6 000 heures sur l’année, avec une amplitude horaire journalière de 17 heures. Sa fréquence de passage de 5 minutes lui permettra de transporter jusqu’à 1 200 passagers en heure de pointe (675 000 passagers par an). Les vélos seront également les bienvenus à bord.

Télécharger Transflash n°399 - Juillet - Août 2015 (format pdf - 4.5 Mo - 31/07/2015)