Canada : la Ville de Brossard lance un projet pilote de micro-transit pour améliorer la mobilité de ses citoyens

publié le 2 août 2017

Transflash Avril - Juillet 2017 (n°411)

au delà de nos frontièresLe conseil municipal de Brossard a accordé à Transport social Netlift inc. un contrat d’un an pour un projet pilote de micro- transit destiné aux résidents de Brossard. Le projet pilote consiste à offrir aux Brossardois (conducteurs et passagers) des rabais et le remboursement de certains frais liés au covoiturage automobile. C’est la première fois qu’une municipalité québécoise dédie directement des fonds publics à une plateforme multimodale pour améliorer la mobilité de ses citoyens ; via une plateforme multimodale.

« Les avantages de notre entente avec Netlift sont multiples pour Brossard, explique le maire Paul Leduc. Investir dans des infrastructures de transport en commun est complexe et coûte très cher. Le projet pilote mise sur l’engagement des citoyens et sur les possibilités offertes par l’économie de partage pour augmenter la disponibilité et la diversité des offres de transport sur le territoire. Le programme s’inscrit dans nos objectifs de réduire la congestion automobile ainsi que le nombre de places de stationnement et d’accroître le recours à des solutions alternatives de transport. Il permettra aussi de collecter des données précieuses pour mieux planifier la mobilité à Brossard. ». Le projet pilote, basé sur le covoiturage, offre de jumeler des conducteurs et des passagers pour des trajets et des horaires qui conviennent aux deux parties.

Par exemple, un citoyen inscrit à Netlift qui se rend en voiture à son travail tous les jours de Brossard à Boucherville peut offrir de prendre un ou plusieurs passagers intéressés par le même trajet. Netlift identifie les jumelages possibles et lui propose des utilisateurs potentiels. Contrairement à ce qu’on retrouve dans Uber, le conducteur n’est pas payé : Netlift lui rembourse plutôt une partie importante de ses dépenses (entre 50 % et 75 %, selon les cas) liées directement aux trajets effectués, notamment l’essence, le stationnement et le kilométrage. Le coût du forfait mensuel acquitté par le passager est basé sur son scénario de déplacement. L’entente entre Netlift et Brossard prévoit que la Ville prend en charge une partie importante des coûts supportés par les citoyens passagers faisant appel à la plateforme. Par exemple, un passager qui détient un forfait de covoiturage avec Netlift à 195 $ par mois verra sa mensualité réduite à 75 $, puisque Brossard paiera la différence.

Le contrat de service liant Transport social Netlift inc. et la Ville de Brossard a été accordé pour une durée d’un an, pour un montant maximal de 547 000 $, taxes incluses, avec possibilité de renouvellement pour deux années additionnelles. Il fait suite à l’avis d’intention lancé par la Ville afin de trouver un prestataire de services en mesure de combler ses exigences en matière de déplacements. Le contrat est accordé de gré à gré, car aucun autre prestataire ne s’est manifesté dans les délais prévus au processus. Netlift entrevoit la mise en œuvre de l’entente au profit des résidents de Brossard à compter du 15 mai prochain.

● Source : Direction des communications - Ville de Brossard - +1(450) 923-6311
+ Pour en savoir plus : www.ville.brossard.qc.ca/

Télécharger : Transflash n° 411 - Mai / Juillet 2017 (format pdf - 5.4 Mo - 02/08/2017) Transflash : Mai - Juillet 2017