Chamonix Bus : un nouveau contrat pour concilier les politiques environnementales et de mobilité avec l’impératif du tourisme

publié le 7 juin 2016

Transflash Mai - Juin 2016 (n°405)

En renouvelant avec Mont-Blanc Bus Transdev son contrat de délégation de service public, la communauté de communes de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc [1] entend bien répondre aux enjeux de qualité de l’air sur son territoire.

L’exploitant reconduit s’est en effet engagé à ce que l’intégralité de son parc [2] soit totalement conforme aux exigences du Plan de Protection de l’Atmosphère approuvé en 2012.

Parmi les objectifs fixés, la navette gratuite du centre-ville de Chamonix (le Mulet) est 100 % électrique depuis février 2016. Six bus hybrides Euro 6 arriveront sur d’autres lignes au printemps. Enfin, à l’horizon 2020, un premier bus standard 100 % électrique sera intégré au parc.

Pour la communauté de communes de la vallée de Chamonix-Mont-Blanc, il est essentiel de pouvoir concilier les politiques environnementales et de mobilité avec l’impératif du tourisme et ces choix de renouvellement de flotte de bus participent à l’amélioration de la qualité de l’air tout en offrant de nouveaux services. Le nouveau contrat contribue ainsi à la réduction des polluants locaux tels que les PM (particules en suspension) et les Nox (oxydes d’azote). Les touristes, quant à eux, disposeront d’un wifi gratuit leur permettant l’achat des forfaits lors du trajet en bus et d’une l’information en temps réel, notamment sur la météo ou l’ouverture des pistes.

Contact collectivité : Pierre Chapet - Chargé de mission transport - 04 50 54 78 51
Correspondante locale du Cerema : Sandira.Saniel@Cerema.fr


Télécharger Transflash n°405 - Mai / Juin 2016 (format pdf - 3.9 Mo - 06/06/2016)

[14 communes (Chamonix-Mont-Blanc, Les Houches, Servoz et Vallorcine) et 13 916 habitants ; Chamonix Bus : jusqu’à 25 000 voyageurs jours en haute saison et 2,1 millions de voyageurs ans.

[2Composé de 17 à 38 véhicules selon les périodes de l’année.