Habitat intermédiaire, optimum de densité.

publié le 8 octobre 2013 (modifié le 9 octobre 2013)

Présentation de l’étude en cours du Certu sur la question de densification des programmes d’habitat intermédiaire

Petit collectif, ch. du vieux Crépieux, Caluire. © TROFF J / Agence d'Urbansime de Lyon

Le Certu engage une étude pour déterminer de quelles façons l’inscription dans les programmes des opérations d’aménagement, d’un parc de logement intermédiaire influe sur les bilans pour les différents acteurs concernés. L’objectif est de déterminer si ces programmes sont de nature à permettre aux promoteurs, aux aménageurs, aux acquéreurs et à la collectivité d’optimiser leurs résultats économiques.

En effet, dans un contexte législatif qui conforte la maîtrise de l’étalement urbain, les objectifs de durabilité de l’aménagement des territoires impliquent d’interroger de nouveau les opportunités de densification des programmes offertes par une forme alternative bien que relativement ancienne, l’habitat dit « intermédiaire ».
Il s’agit de bâtiment de faible hauteur (moins de 3 étages), offrant à chaque logement un accès individualisé et des espaces extérieurs privatifs. Si ces « produits » semblent répondre aux attentes objectives des habitants, leur pertinence économique doit être analysée en détail.

Un groupe de travail regroupant, Certu, Cete, aménageurs et opérateurs publics et privés, bureaux d’études est en cours de constitution.


Votre correspondant au Certu : Daniel Rodriguez
Vous souhaitez contribuer à la réflexion collective, cliquez ici en précisant l’objet de votre demande et le nom du correspondant.