La société du Grand Paris travaille sur un « parcours de bienveillance »

publié le 15 septembre 2016

Transflash Juillet - Août - Septembre 2016 (n°407)

Le Grand Paris est un projet d’aménagement à l’échelle de la métropole parisienne comprenant la création d’un métro périphérique de 200 km de long et la construction de 68 nouvelles gares (appelé le Grand Paris Express).

L’accessibilité de ce nouveau réseau est un enjeu essentiel pour la Société du Grand Paris. Cette accessibilité est pensée autour d’un parcours spécifique qui distribue les grandes fonctions nécessaires au transport (point d’accueil, zone de vente, passage élargi de la ligne de contrôle, …) depuis l’entrée de la gare jusqu’au train. Ce parcours est dénommé « le parcours de bienveillance » car il vise à simplifier le cheminement des publics fragiles au sens large (plus particulièrement les personnes en situation de handicap) mais également les personnes non habituées aux gares, les personnes étrangères…

Pour ces 68 nouvelles gares, ce parcours est continu sur l’ensemble des niveaux qui les composent : hall, correspondance, mezzanine et quais.

Compte tenu de la particularité des gares du Grand Paris Express, qui sont majoritairement implantées à de fortes profondeurs, le parti pris retenu est d’orienter l’ensemble des personnes en situation de handicap vers les ascenseurs.

Dans un second temps la Société du Grand Paris ambitionne de prolonger ce principe de « parcours de bienveillance » aux parvis des gares, afin d’assurer la meilleure accessibilité aux autres modes et ainsi faciliter l’intermodalité. Ces réflexions se font en partenariat avec les différentes collectivités, le STIF ainsi que les transporteurs.

Dans ses réflexions autour de l’accessibilité, la Société du Grand Paris est accompagnée par neuf associations représentatives de handicap, avec lesquelles un protocole de concertation a été signé en janvier 2016. Plusieurs réunions sont organisées sur l’année afin de leur présenter les aménagements et équipements prévus au sein des gares. Le partage de leurs besoins et recommandations favorisent les réflexions autour d’une conception d’accessibilité universelle.

Ces aménagements et équipements seront testés, par tous, à l’échelle réelle dans la « fabrique du métro » : un bâtiment de 1 600 m² en cours de rénovation à Saint - Ouen.

Contact : Laurent.Colin@societedugrandparis.fr

Correspondant local du Cerema : Emmanuel Dansaut


Télécharger Transflash n°407 - Juillet / Août / Septembre 2016 (format pdf - 3.9 Mo - 19/09/2016)