Zoom sur… Emile, le serpent mobile

publié le 22 mai 2015

Transflash mai 2015 (n°397)

"Émile le serpent mobile" est un jeu amusant et facile à mettre en place. Il permet de mobiliser et d’encourager les élèves à utiliser des modes de transports actifs et / ou alternatifs à la voiture individuelle. Le projet "Émile, le serpent mobile" s’inscrit dans une dynamique européenne à travers le Traffic Snake Game Network (TSG Network) qui rassemble près de 20 pays et opérateurs européens.

Il s’agit d’une campagne ayant pour but d’encourager les enfants et leurs parents à réfléchir à leur mobilité et à mettre en place des alternatives plus durables (marche, vélo, transports en commun, covoiturage…) La campagne vise également à donner une image positive des alternatives à la voiture comme étant des modes de transport amusants, sociables et meilleurs pour la santé, que ce soit pour l’environnement, pour l’enfant ou ses parents.

Les objectifs de cette campagne sont de :

  • promouvoir les modes de transport actifs chez les enfants, parents et enseignants ;
  • augmenter la sécurité et la qualité de vie sur les chemins et aux abords de l’école ;
  • encourager, sur le long terme, les bons comportements en matière de mobilité.

Lorsqu’une école est prête à se lancer, une période de deux semaines est définie pour mener la campagne. Chaque école aura, au préalable, défini l’objectif qu’elle souhaite atteindre. Durant ces deux semaines, les enseignants font le relevé des modes de transports utilisés par les élèves pour se rendre à l’école. Les élèves vont ensuite placer des gommettes sur la bannière "Émile le serpent mobile" chaque fois qu’ils se rendent à l’école à pied, à vélo, en transport en commun ou en covoiturage. L’objectif étant que la bannière soit remplie à la fin des deux semaines. À chaque objectif intermédiaire atteint, des récompenses peuvent être octroyées aux élèves (15 min de récréation supplémentaires, pas de devoirs…) et lorsque les enfants atteignent la tête du serpent, une récompense plus importante peut leur être proposée pour clôturer le projet.

Trois semaines après la fin du projet, un recensement des modes de transport utilisés est effectué pour évaluer la pérennité du changement engendré.

L’objectif du réseau TSG est de partager les expériences, les résultats et l’impact de cette campagne à l’échelle européenne.

Télécharger Transflash n°397 - Mai 2015 (format pdf - 5.1 Mo - 22/05/2015)