Zoom sur… Le Cerema lance une enquête sur les pratiques locales en matière d’accessibilité des transports et services de substitution

publié le 28 septembre 2015

Transflash Septembre 2015 (n°400)

La ville de La Roche-sur-Yon (site internet)

Trottoirs trop étroits, cheminements trop pentus, … il est parfois difficile et trop coûteux de rendre un arrêt de transport accessible !

Mis à disposition pour pallier l’impossibilité technique de rendre accessibles certains arrêts de transport, les services de substi- tution sont une alternative à l’utilisation du réseau régulier. Ils offrent le même service que les lignes régulières à toutes les personnes rencontrant des difficultés de déplacement.

La mise en place de ces services de substitution adaptés aux besoins des personnes à mobilité réduite est d’ailleurs une obligation pour les autorités organisatrices de transport (AOT) dans le cas d’arrêts prioritaires qui ne peuvent être rendus accessibles.

Afin d’apporter aux élus des éléments d’aide à la décision pour mettre en œuvre ces services de substitution, la Direction générale des infrastructures, du transport et de la mer (DGITM) et la Délégation ministérielle à l’accessibilité (DMA) ont fait appel au Cerema pour élaborer un recueil de bonnes pratiques en la matière.

Dans ce cadre, le Cerema propose un questionnaire en ligne simple et rapide (10 min) sur les pratiques locales en matière de services de substitution mais également en matière de transport spécialisé.
Les AOT souhaitant répondre ont jusqu’au 2 octobre 2015 pour compléter ce questionnaire.

Télécharger Transflash n°400 - Septembre 2015 (format pdf - 2.5 Mo - 25/09/2015)