Zoom sur… Le Plan de déplacements d’établissement scolaire fait sa rentrée

publié le 28 septembre 2015

Transflash Septembre 2015 (n°400)

Pour les parents, les déplacements entre la maison et l’école sont souvent synonymes de stress : embou- teillages, problèmes de stationnement, insécurité routière à l’abord des écoles pour les écoliers venus à pied ou à bicyclette.

Pour les enfants, comme l’illustre Jacques Prévert à travers son poème « En sortant de l’école », cette transition entre chez soi et l’école est un formidable terrain d’éveil au monde.

Des actions d’écomobilité scolaire peuvent être déployées pour organiser les déplacements entre le domicile et l’école en encourageant les modes doux (marche, vélo). Elles sont l’occasion de faire participer, à chaque étape de la réalisation, différents acteurs à un projet dont les enfants sont les principaux bénéficiaires. Sont réunis autour de la table : l’équipe pédagogique, les parents, les élèves, le gestionnaire de la voirie, l’Ademe, la Dreal (Direction régionale de l’environnement), la Prévention Routière, les associations d’éducation à l’environnement, les Conseils de quartier, les Conseils en Mobilité… Ces partenaires apportent une aide technique (conseils et expertise), un soutien pédagogique ou bien encore un appui financier pour l’achat de matériel ou l’organisation d’événements.

L’Éducation nationale encourage la mise en place de « Plan de déplacements d’établissement scolaire (PDES) » qui coordonnent les actions d’écomobilité pour apaiser la circulation autour des écoles. Certains territoires, dans le cadre de leurs politiques de lutte contre la pollution et en faveur de la santé des publics fragiles, peuvent également rendre la réalisation de ces plans obligatoire pour tous leurs établissements scolaires. C’est par exemple le cas en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Télécharger Transflash n°400 - Septembre 2015 (format pdf - 2.5 Mo - 25/09/2015)