Zoom sur… Les 5 messages d’Utrecht

publié le 31 juillet 2015

Transflash Juillet - Août 2015 (n°399)

"La plateforme européenne sur le management de la mobilité (EPOMM) interpelle les décideurs nationaux et européens"

Les 20, 21 et 22 mai s’est tenue à Utrecht (Pays - Bas) la 19ème conférence européenne sur le management de la mobilité (ECOMM 2015).

Ce rendez-vous annuel est le lieu de dialogue des acteurs du manage- ment de la mobilité de toute l’Europe.

Les échanges se sont organisés autour de visites de terrain, d’expositions, d’ateliers et de prises de parole d’experts internationaux.

Le Cerema fait partie intégrante de l’équipe de la plateforme euro- péenne du management de la mobilité (EPOMM) qui est à l’origine de ces conférences : il a ainsi contribué à sélectionner les présentations et a participé à la session spéciale d’élaboration des « 5 messages d’Utrecht ».

La 19ème conférence européenne sur le management de la mobilité (ECOMM) s’est achevée le 22 mai 2015 à Utrecht par l’adoption d’une déclaration adressée à la nouvelle présidence néerlandaise de l’Union Européenne et préco- nisant un large déploiement des politiques de management de la mobilité.

Lors de cet événement annuel, plus de 300 décideurs nationaux, experts et professionnels de toute l’Europe, ont débattu des pratiques développées aux Pays - Bas et dans les États membres d’EPOMM [1]. Les présentations peuvent être retrouvées en ligne ici : http://epomm.eu/ecomm2015/

Au cours d’un séminaire « VIP », les représentants d’EPOMM, des États membres de l’Union Européenne, des fonctionnaires de la Commission Européenne et des experts du ministère néerlandais des Infrastructures et de l’Environnement ont par ailleurs exprimé la nécessité d’inscrire le management de la mobilité au cœur des politiques nationales et européennes de transports.

La « Déclaration d’Utrecht » appelle ainsi à une large diffusion des concepts clefs du management de la mobilité en Europe. Une stratégie européenne globale dépassant les questions d’infrastructures et de technologie est en effet nécessaire pour atteindre les objectifs 2020 et 2030 tels que définis dans le paquet Climat Énergie de l’Union Européenne ainsi que dans le Livre blanc de la commission européenne sur les transports et la mobilité urbaine. Dans sa déclaration d’Utrecht, EPOMM appelle donc à un large déploiement du management de la mobilité dans les politiques nationales et européenne pour tendre vers des transports adaptés aux usagers, plus respectueux de l’environnement, plus sobres en énergie et plus efficaces.

À l’occasion de la prochaine présidence néerlandaise de l’Union Européenne, la déclaration d’Utrecht adresse ainsi
5 messages politiques aux décideurs nationaux et européens :

1. Le monde change plus rapidement que jamais et les politiques publiques doivent anticiper et s’adapter à ces changements : le management de la mobilité doit être pris en compte dans les politiques publiques de transports, notamment en prospective.

2. Le management de la mobilité impacte de nombreuses autres politiques et vice versa : une stratégie européenne de management de la mobilité fondée sur une approche d’ensemble est nécessaire.

3. La mise en évidence des impacts des mesures de management de la mobilité est nécessaire pour promouvoir son développement : il faut recueillir les éléments objectivant les effets de ces mesures, notamment dans des cas emblématiques ; la collecte des données doit être améliorée dans ce sens.

4. Le management de la mobilité permet une approche équilibrée dans la planification des déplacements : il est nécessaire d’élaborer une vision commune entre membres et d’identifier les contributions que le management de la mobilité peut apporter pour l’atteinte des objectifs transports de l’Union Européenne.

5. Un management de la mobilité efficace requiert nécessairement la coopération de tous les acteurs concernés à tous les niveaux institutionnels. Les plans de déplacements urbains durables (SUMP) sont une première étape importante pour la concrétisation d’une coopération des différents acteurs au niveau métropolitain ; l’élaboration d’un plan stratégique du management de la mobilité à l’échelle européenne serait une nouvelle étape importante vers une mobilité plus durable en facilitant sa déclinaison au niveau local, régional, national ou européen.

[1EPOMM est la plate - forme européenne du management de la mobilité. Elle comprend un nombre croissant d’États membres engagés qui prennent en charge le développement et la diffusion des concepts du management de la mobilité en Europe.