Zoom sur… Les lauréats d’appels à projets

publié le 20 novembre 2015

Transflash Octobre - Novembre 2015 (n°401)

"Routes et rues"

Parmi les outils mis en place par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie pour encourager l’innovation, Ségolène Royal et Alain Vidalies ont dévoilé les neuf lauréats 2015 de l’appel à candidature mené par le comité d’innovation routes et rues (CIRR). Ils ont ainsi félicité les lauréats : "Témoins du dynamisme de l’industrie routière française, ces projets concilient innovation technologique, meilleure prise en compte de l’environnement et durabilité pour les acteurs publics de la route. Ils traduisent les actions de cette filière en faveur de la transition écologique et la croissance verte".

Parmi les projets innovants retenus :

  • Optilane, assistance à la conduite par suivi optique au service des voies dédiées. Le projet propose un système d’assistance à la conduite embarqué par suivi optique dans les transports collectifs urbains et périurbains avec guidage sur les lignes de marquage horizontal d’une voie dédiée. Le guidage optique actuellement développé utilise un marquage spécifique, une double ligne de pointillé blanche, peinte au centre de la voie utilisée. Le système de guidage proposé est innovant puisqu’il se base sur les lignes existantes du marquage horizontal. Le principal intérêt pour les maîtrises d’ouvrages routières réside dans la gestion des voies de bus avec la possibilité de réduire les largeurs de voie dédiée, d’où un gain potentiel en coût d’investissement important. L’intérêt pour le confort du conducteur est également un critère pour l’exploitant.
  • Signalisation : fonctionnement des carrefours à feux avec une alimentation en continu. Il est attendu de cette innovation une réduction de la facture énergétique, une compatibilité avec une alimentation batterie / solaire, une limitation des composants électroniques, une amélioration de la sécurité des personnes et la facilitation des procédures de maintenance
  • Capteur de mesures automatiques du nombre d’occupants dans les véhicules. Cette proposition porte sur le développement d’une solution logicielle innovante de calcul automatique en temps réel du nombre d’occupants des véhicules sur les voies de circulation et propose de nouvelles méthodes, à la fois scientifiques et techniques, pour permettre d’avoir un système fiable permettant la détection automatique. La méthode proposée permet non seulement la mesure du nombre d’occupants dans un véhicule pour faciliter la mise en place de voies réservées (par exemple au covoiturage), mais aussi d’autres applications potentielles comme le comptage par type de véhicules. La mise en œuvre de cette expérimentation est prévue sur l’autoroute A23 et la RD955, entre Orchies et Villeneuve d’Ascq. Cette expérimentation rappelle celle menée à la douane de Jougne / Vallorbe décrite dans Transflash de septembre.

Pour chaque projet retenu, le Cerema établit un cadre d’expérimentation en coordination avec le lauréat dans lequel sont fixées les modalités d’organisation, de gestion et de suivi de l’expérimentation. Ce cadre est co - signé par l’entreprise et par le Cerema (Direction Infrastructure de transport et matériaux).

+ Pour en savoir plus : www.developpement-durable.gouv.fr
● Contact Cerema : Olivier Ghirardi

"Villes respirables en 5 ans"

Trois mois après le lancement de l’appel à projets "Villes respirables en 5 ans", Ségolène Royal a dévoilé fin septembre, les 25 lauréats.

Cet appel à projet s’adressait aux territoires prioritairement situés dans l’une des 36 zones couvertes par un Plan de protection de l’atmosphère (PPA). Les porteurs de projets se sont engagés à mettre en place ou préfigurer une zone à circulation restreinte (ZCR) et à mettre en œuvre des mesures dans plusieurs domaines. Quelques exemples : dans le domaine des transports et de la mobilité, réaliser des plans piétons, des stratégies d’autopartage et de covoiturage, des infrastructures pour le vélo, des aides au remplacement des véhicules les plus polluants, etc. et dans le domaine de la planification urbaine, élaborer des cartes stratégiques sur la qualité de l’air, prendre en compte la qualité de l’air dans l’élaboration du plan de déplacements urbains, etc.).

Ils devaient également s’engager à mettre en œuvre des actions de sensibilisation des parties prenantes et des citoyens. Au total, ces 25 dossiers couvrent 735 communes et près de 15 millions d’habitants soit 24 % de la population française.


Télécharger Transflash n°401 - Octobre - Novembre 2015 (format pdf - 2.8 Mo - 20/11/2015)