Zoom sur… Prospectives transports à l’international

publié le 22 mai 2015

Transflash mai 2015 (n°397)

"Revue comparée des études de prospectives de transports à l’international" du Cerema / Direction technique Infrastructures de transport et matériaux, rapport d’étude publié en mars 2015.

L’usage de la prospective par des États, des organismes nationaux et internationaux tend à se généraliser. Dans le secteur des transports notamment, où l’anticipation et la planification sont essentielles, ces exercices tendent à se diversifier, tant dans les méthodes que sur les résultats. La "Revue comparée des études de prospectives de transports à l’international" analyse une partie de cet éventail de travaux, pour repérer les pratiques communes et les originalités.

Basée sur un échantillon de 22 études de prospective de transport (10 internationales et 12 nationales), cette revue effectue un panorama comparé avec trois principales entrées :

  • les types de prospective choisis : stratégie (14 études relèvent de ce type), prévision (6), conjecture (4), vision (2) ;
  • les pratiques utilisées en termes de :
    • horizons d’études : souvent 2030 et 2050,
    • variables d’entrée : économiques (macro et / ou micro), politiques, sociétales,
    • méthodes, avec un focus sur les deux méthodes les plus représentées : celle du modèle (19) et celle des scénarios (17). Pour cette dernière, l’analyse dégage 8 familles de scénarios (comme "la crise ou la reprise", "la modification des comportements et / ou de la mobilité" ou encore "les améliorations technologiques") ;
  • les types de résultats fournis : par exemple les distances parcourues par les voyageurs et par les marchandises ou les émissions de polluants.

La revue conclut à l’existence d’un socle commun aux 22 travaux de prospective de transport. Elle dégage également certaines originalités et suggère quelques pistes d’évolutions, pour développer :

  • un travail sur des ruptures (7 types de rupture repérés) ;
  • certains sujets peu traités comme la sécurité, la logistique ou l’impact de taxes ;
  • plus globalement, la place de l’imprévu, pour aller au-delà de la généralisation de solutions innovantes existantes aujourd’hui mais peu répandues.

En parallèle, le Cerema publiera prochainement une étude comparée sur les prospectives territoriales en France sur les transports et la mobilité. Ces deux documents permettront de mettre en perspective les différentes échelles de prospective (internationale, nationale, régionale).

Télécharger Transflash n°397 - Mai 2015 (format pdf - 5.1 Mo - 22/05/2015)